Université d’Oran : une étudiante en niqab chassée de l'amphi par son professeur

Une étudiante chassée de son cour à l’université d’Oran pour cause son niqab. Refusant d’enlever sa tenue pour se faire identifier, elle a été priée de quitter les bancs de l’amphithéâtre.
Université d’Oran : une étudiante en niqab chassée de l'amphi par son professeur

Son enseignant n’a fait qu’appliquer la loi, réitérée par la dernière instruction du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, codifiant la tenue vestimentaire dans les administrations publiques. 
Interrogé par des médias, l’avocat Nadjib Bitam, ne pouvant pourtant ignorer la loi, notamment la dernière instruction d’Ouyahia, donne raison à l’étudiante, estimant que le port du voile intégral fait « partie des libertés individuelles ». Selon lui, l’enseignant doit rien de moins que « présenter des excuses à l’étudiante ». Mais, ajoute-t-il, en se contredisant quelque peu, que « la loi permet à l’enseignant de demander à l’étudiante d’enlever son voile pour vérifier son identité ».

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires